La mémoire du M.A.S. :

L'immeuble porte le nom de la VRILLIERE car il fut la propriété de Louis Phelypeaux, marquis de CHATEAUNEUF, comte de SAINT-FLORENTIN, Duc de La VRILLIERE, fils d'un secrétaire de LOUIS XIV.
En 1737 il devient le siège de la Prévôté Royale et sert alors de prison. A partir de 1789 l’Hôtel de La Vrillière est utilisé pour les besoins de la commune de Saint-Germain-en-Laye. Il est le siège du tribunal de paix de Saint-Germain. C’est en 1792 que le Gouvernement concède officiellement l’Hôtel à la municipalité.
La « Salle des Arts » a été construite en 1735 pour être la Chapelle de la Congrégation des Hommes. Elle aurait été dotée et décorée par la Dauphine, fille de Louis XIV et ses proches. Elle avait une tribune réservée aux prisonniers de la geôle qui pouvaient ainsi suivre les offices sans avoir de contact avec le public.
En 1982, l’Hôtel et la salle des Arts entièrement réhabilités deviennent le siège de la Maison des Associations Saint-Germanoises.

Historique du M.A.S. :

 Les membres du C.A.A.T.( Centre d’Accueil et d’Aide aux Toxicomanes), association qui existe toujours à Versailles (01 39 50 30 00) prennent conscience du manque de communication et décident d’agir à leur niveau. Ils recensent, invitent et réunissent toutes les associations locales qui le souhaitent, pour organiser une grande journée ouverte au public.

C’est la première Foire aux Associations, en avril 1977, qui rassemble 81 associations et accueille un public nombreux, curieux et chaleureux. Ce grand week-end associatif fut inauguré par une soirée-débat avec Monsieur René Lenoir, Secrétaire d’Etat à l’Action Sociale, sur le thème : «La communication dans la cité à travers les associations».Cette réalisation, originale à l’époque, a pu être menée à bien grâce à une douzaine d’associations très actives, de nombreuses bonnes volontés et le soutien efficace de la Municipalité.

Le succès de cette opération et les liens créés à cette occasion entre les associations nous ont encouragés à aller plus loin ! Les associations se sont organisées et ont rédigé les statuts du M.A.S.. Son but  est triple :
1.       Favoriser, entretenir et approfondir les contacts entre les associations.
2.       Faciliter leur fonctionnement, en partageant les moyens des unes et des autres.
3.       Informer et faire connaître au public la vie associative.
Ce fut un long travail. Dépôt des statuts en février 1979.

En octobre 1979 à Saint-Germain les associations inaugurent leur « maison » ! Grâce à l’intérêt de Michel Pericard pour cette création associative, un toit a été donné au M.A.S., 1bis rue de la République, où il fut alors possible de tenir des réunions et de mettre en place un secrétariat au service de toutes les associations, de l’information et de la communication. 

Depuis, le M.A.S. a beaucoup grandi ; il a fêté ses 30 ans ! Il est resté la plaque tournante de la vie associative ; il a déménagé en 1984 au 3, rue de la République ; les bénévoles et les présidents se sont succédés ; de nombreuses initiatives et événements ont jalonné toutes ces années.La vitalité du M.A.S. doit beaucoup aux nombreuses associations mais aussi à la Municipalité qui reste le garant de la continuité de l’aide au bon fonctionnement de cette grande maison.
 
Bernadette Vantalon